Bye bye 06 84 11…


« je suis sans voix. Merci. Amour ! » le 12/05/10
« sauf attaque de cow-boys je serai là à 15h30 précises » le 13/08/10
« tu vas comment. Suis chez moi dispo. T’embrasse fort fort » le 18/09/10
« je vais te déposer un je ne sais quoi de filles dans la boite » le 02/05/11
« no problemo. Je suis en route » le 02/05/11
« Bonjour princesse. Je peux te téléphoner ? » le 05/05/11

J’ai le même numéro de téléphone depuis mes 16 ans.
Et avant ça, c’était celui de ma grande sœur. Je me souviens que, quand j’ai vu ma sœur l’avoir (j’avais donc genre 13 ans),  je me promenais dans ma chambre avec une cassette audio en main en faisant semblant d’avoir de longues et très sérieuses discussions avec mes copines.
Demain c’est la fin de cet abonnement, en soit je m’en fous un peu, c’est juste un numéro qui prendra du temps à s’effacer de ma mémoire. C’est juste une façon de faire le tri dans le répertoire, aussi.
Mais comme je suis un tantinet fleur bleue (oh ! un papillon !) je ne pouvais renoncer à certains de mes textos préférés. Heureusement pour moi, ayant perdu une petite quinzaine de fois mes gsm, ces derniers ne remontent que jusqu’à mars 2010…
J’ai donc entrepris, et là pour le coup j’ai à nouveau 16 ans, de noter les plus précieux, ce qui m’a fait revivre un an et demi de ma vie, et pas le plus soft, grâce aux textos gentils et chers que je ne parvenais pas à effacer.

Petits billets doux accumulés là-dedans
Petites lettres d’amour du tous-les-jours.

J’ai revu les différentes façons, discrètes, presque silencieuses ou parfois tonitruantes que mes amis avaient d’être là pour moi.
J’ai revu mes guerrières de l’ordinaire être droites dans leur amour à coup de vernis à ongles, de trains pris à toute blindes, de « j’ai oublié de te dire que je t’aime, aujourd’hui, non ? »
j’ai revu les évènements que je ne citerai pas ici parce que ce n’est plus nécessaire.
Ce que j’ai vu, ce qui m’a pété aux yeux c’est vous, certainement les premiers qui visitaient cet endroit, sous toutes les formes que vous pouvez prendre pour être bienveillants.

Publicités

4 commentaires to “Bye bye 06 84 11…”

  1. Faudra me donner ton nouveau numéro alors! Je ne veux pas faire partie du tri! gros bisous

  2. Mince, ces personnes à qui tu as pu donner ce n° un soir devant un bar ou un matin devant une bouche de métro ne pourront plus se dire « un jour, je l’appellerai et on verra bien… ».
    Des bises douce.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :