L’enchantement de la lecture (rien que ça!)

Ce soir j’ai été assisté et participé au Bozar Book Club, présenté par Lila Azam Zanganeh, une autre superwoman que la vie met sur ma route.
Il s’agit de débattre, écouter, partager sur un livre par soirée avec pour thème l’enchantement que procure la lecture, angle d’attaque cher à notre belle animatrice qui est l’auteur du livre-roman-essai (je ne sais pas encore, il sort en français le mois prochain) l’Enchanteur, qui dissèque avec amour Lolita de Nabokov.

Je ne sais pas comment parler de cette soirée avec justesse tant elle m’a nourrie à différents niveaux. Déjà celui de l’apprentissage car cette belle dame est passionnée et passionnante, celui de l’émotionnel tant cet amour de la littérature me saisi au fond du ventre, et celui de l’inspiration, car moi qui tente dans mon petit coin d’écrire des histoires, je ressort remontée à bloc par cette rencontre.
Ce soir nous parlions de Freedom de Franzen, le roman de la décennie d’après de nombreux critiques américains. Je ne parlerai pas ici de ce livre car je ne l’ai pas encore fini mais ça viendra, c’est un livre fabuleux, encore plus depuis les élans de Lila.

Je retiens des phrases, des mots, ses sourires, ses sourcils qui se froncent lorsqu’elle écoute attentivement le public, lorsqu’elle est elle-même nourrie de nos réflexions.
Elle parle de l’amour du verbe, de la texture, des couleurs de l’écrit. Un tissage de mots qui crée un paysage imaginaire qui devient, par le biais de l’amour de l’écrivain plus réel que notre réalité.
C’est drôle, dans un livre de Baubin, ce dernier explique la tragédie de la lecture. Lorsque l’on découvre toute cette autre ampleur qui se développe sur le papier et qu’on ne pourra jamais saisir dans son entièreté.
Il faut savoir raconter les histoires. Capter la bienveillance du lecteur, lui transmettre de la compassion pour les personnages, de l’empathie.
Lila dit que l’enchantement, c’est lorsque dans une fiction forte et belle la langue a la magie de créer des univers, vient chatouiller notre imagination. C’est un acte de foi dans ce que nous sommes en tant qu’humains, aller fouiller dans les substances de notre imaginaire.
On parle de la magie des détails, en bande dessinée aussi placer une prise électrique dans un coin permet d’aimer d’avantage le personnage, ce qu’il vit. L’arrière-plan a une terrible importance.
On parle de la noblesse des vies simples qui se transforment en roman de 700 pages. J’écrirai là-dessus, sur le fait que l’on est tous et toutes des héros et héroïnes de romans. Dans la banalité nait du romanesque grâce à l’amour de l’écrivain, grâce à son regard acéré et bienveillant sur ce qui l’entoure et sur lui-même.

Moi je repars de tout ça en reconsidérant mon manque de confiance en moi, mes petites histoires et mes luttes ordinaires en me disant que si je creuse, si je creuse, si je prends le temps tout peut s’épaissir. Ma mère me rendait folle lorsqu’elle disait « faire et refaire, c’est toujours faire » mais c’est vrai. Accepter le laborieux, l’ingrat dans la création.
Je remarque qu’en moi un combat démarre depuis l’ouverture de cet endroit entre la liberté de mon ancien blog où j’écrivais de façon brute, et ici où je travaille mes textes à l’avance pour être généreuse avec mes lecteurs.
Je remarque que je tappe à toute allure cet article, qu’à plus de minuit rentrer et écrire pour nourrir ce blog cela a de l’importance à présent. Au milieu des luttes ordinaires il y a aussi des victoires ordinaires.

Pour le moment je ne suis faite que de ça, de bienveillance, d’indulgence envers moi-même car je sais que prendre le chemin de la culture, de cette nourriture infinie c’est un effort que j’essaye de fournir. Et je suis assez fière pout ça.
Cela vaut tant le coût d’un trajet de métro, d’une mise en arrière des contrariétés quand on rencontre une Lila Azam Zanganeh.
Hummm sourire de la fin « merci de vos interventions ! »

Oui j’avoue j’ai joué à la première de la classe !

Publicités

2 commentaires to “L’enchantement de la lecture (rien que ça!)”

  1. Voilà un titre qui ne peut pas me laisser indifférente : la lecture comme enchantement.
    Il y a tellement de façons de lire : trop vite parce qu’on est impatient de connaitre la fin et qu’on brûle les étapes; à voix haute, parfois, parce que la phrase lue est tellement belle qu’on veut l’entendre se dérouler, s’épanouir; laborieusement aussi quand l’auteur ne se livre pas si facilement et que la lecture demande un effort, voire de l’obstination. Combien de fois, finissant un livre, je me suis reprochée de l’avoir lu trop vite, sans lui prêter assez attention et j’ai repris aussitôt sa lecture… pour finalement me faire reprendre par le fil de la lecture et abandonner mes ambitions d’analyste. Le bercement de la lecture.
    L’enchantement aussi, quand on ouvre le livre d’un auteur inconnu et qu’on comprend, dès les premières lignes, qu’il n’écrit pas comme les autres.On sait tout de suite que ce ne sera pas un livre de plus mais une rencontre majeure et qu’on sera fidèle à cet auteur : Lobo Antunes, Sylvain Trudel, Jean Rouault…
    Merci de me proposer encore des lectures ou de m’inciter à des relectures et vivement les commentaires de la dame sur Lolita.

    • Je n’ai pas encore eu l’occasion de relire, mais le premier que je relirai sera Belle du Seigneur, mais j’attends encore quelque années.
      C’est vrai que c’est enchantant, excitant de découvrir un auteur et de se dire « je le découvre à peine, je ne connais encore quasi rien, il me reste tout le reste! »
      ça m’a aussi fait ça avec les Bashung, Patti Smith etc…
      Tu peux venir la voir avec moi sinon, la belle dame?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :