je me dore

Tandis que je découvre une chanson déja écoutée 100 fois, mais jamais vraiment entendue d’Alain

« désormais je me dore à tes rires.. »
tandis que les cicatrices grattent par temps humides
tandis qu’elles me gênent un peu aux entournures
et délavent des 2011 sur mes épaules,
tandis que mes mots se font timides car les siens prennent toute la place
je me surprend à sauter des lignes, à faire des bonds d’un caractère à un autre
et je me dis que c’est bon, la surprise de l’écrit.
je ne prépare rien, je ne mâche pas je laisse venir
« désormais je me dore à l’endroit à l’envers »
tandis que j’écris j’ai des idées à dire des idées à taire par pudeur
par peur de ne pas respecter les temps impartis de silence
mais que c’est bon d’avoir de quoi écrire
je me retourne à chaque rapace dans la rue,
les idées à taire sont au bout de ma langue
elle ira se promener ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :