Les bijoux de Maman

Il y avait une boîte, sur la table du salon au beau milieu. Je pense qu’on s’amusait à l’ouvrir surtout le dimanche matin, après le ménage dans le salon. On aidait les parents à faire la poussière avec des chiffons jaunes, enfin on jouait à les aider plutôt, je ne pense pas que nous étions vraiment efficaces… On passait le chiffons autour des barreaux des chaises ou du berceaux qui servait de porte-journaux. Les barreaux tournaient, on étaient méticuleuses je pense. Ma mère passait l’aspirateur et je la suivait à 4 pattes avec mon doudou collé à la grille d’aération de l’appareil, ça réchauffait mon doudou. Elle mettait les gros fauteuils sacco renversés sur le canapé et ma soeur et moi on ramenait notre dinette pour prendre le thé ou autre sous « la cabane ». Je pense que c’était après tout ça que, régulièrement, on ouvrait La Boîte. La boîte à bijoux de Maman. Il y avait un grand tiroir au dessus où les siens étaient rangés, et puis deux petits avec ceux de ma soeur et moi, ceux précieux qu’on n’avait pas le droit de mettre souvent, ceux offerts par les grand-mères notamment. On essayait, je ne pense pas qu’elle nous surveillait trop, je ne sais pas si on faisait à deux, je ne sais plus si on se chamaillait.

Tout à l’heure, je regardait si les emplettes faites hier dans les rues lyonnaises m’allaient bien, je faisait ma coquette et mes yeux se sont posés sur ce qui est devenu l’Assiette ou le Plat ou encore la Vasque à bijoux. Je n’ai du coup pas résisté. Au détail près que les bagues ne me vont plus trop grandes mais trop petites à présent. Ils ont tous une histoire ou souvenir avec eux. Le gros bracelet, on a entendu 1000 fois son histoire vraie ou fausse racontée par Mutti, la mère de mon père qui l’avait offert à ma mère, celui avec la boule était mon préféré petite, je le voit instantanément autour de son petit poignet à elle, le petit pendentif à ficelles ou cheveux ou ce qu’on veut, très près de moi lors des câlins, la petite chouette qui était à moi, au fait!

Je sais que je suis super matérialiste dans le sens où j’ai du mal à me séparer des objets que j’aime, mais ça, ses robes, les cravates de mon père etc… c’est du concentré. Les mêmes lumières dans le même appartement. Les mêmes arbres par la fenêtre que je ne voulait pas qu’on taille au printemps. C’est heureux qu’on ai bougé dans la deuxième demeure, c’est heureux qu’on en sorte pour aller voir la mer cet été, c’est heureux que je me sois extraite de tout ça car je regarde tout ça avec ce bonheur qu’apportent les choses rares et chères, mais c’est heureux aussi de marcher sur le même plancher, avec pas mal de centimètres de plus!

Publicités

4 commentaires to “Les bijoux de Maman”

  1. et on nous interdit en PLUS de changer les meubles !!!

  2. Ce que tu omets de dire, c’es que LA Boite trône maintenant… dans les toilettes ! Au dessus d’un autre genre de trône oui 🙂
    Bon et sinon, je m’inscris en faux : j’étais extrêmement efficace dans le dépoussiérage de chaises. J’applique d’ailleurs toujours la même méthode chez moi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :