J’ai aimé

Je me suis absentée pratiquement un mois, en accumulant dans un coin des billets qui auraient dû être postés plus tôt. Pour ne pas en faire trop dans ce billet-retour, je vous fait un petit concentré des dernières semaines, temps forts ou superflus. 

J’ai aimé mon voyage à Paris, avec le passage par Beaubourg pour l’expo Danser sa vie, ainsi que la permanente dont je ne me lasse pas:

J’ai aimé voir de la peinture, qui manque souvent cruellement dans les expos contemporaines, j’ai aimé tous ces éclats de corps en quête de je ne sais quoi, j’ai particulièrement aimé le travail d’une danseuse nommée Palucca, qui bondissait pour exprimer sa joie:

J’ai aimé passer du temps avec mon indien, qui m’a presque adoubée en m’offrant Le Pinceau, le Graal du pinceau. J’ai aimé rechercher le visage de l’aigle avec. J’ai aimé écouter sa belle voix qui fleure le sud me parler de tout et de rien, mais tout est si précieux à chaque fois. 

J’ai aimé mon foulard offert par une nouvelle dans ma vie, en direct de la Russie.

J’ai tant tant tant aimé faire la rencontre de mon neuveu, petit Mathias au chouette sourire, déja.

J’ai aimé tenter de faire du pain, succès au niveau de sa tête, moins du goût…

J’ai aimé que les températures se radoucissent, que Flo et moi ont allions nous asseoir dans le  parc aux canards, baisser le chauffage, les lumières au travers de mes véluxs, devoir racheter des ballerines à 5 euros chaussée de Waterloo, sortir mes lunettes de soleil de pouffe au grand dam de l’aigle, m’endormir au soleil dans sa voiture…

J’ai aimé faire partie d’une superbe aventure pendant ces trois derniers mois, un festival féministe avec plein de superwomens, je n’en dit pas plus, j’attends les photos pour vous raconter.

J’ai aimé aller boire un vrai verre avec la vraie amie Vic, et finalement rentrer à point d’heure tant on était bien à persifler contre tout le monde. J’ai aimé acheter des fleurs au marché et les offrir un peu partout. J’aime mes pivoines qui n’en peuvent plus de s’ouvrir. J’aime gagner petit à petit cette jolie bataille qui me permet de redire bonjour à mon corps tel que je ne l’avais vu depuis longtemps, j’aime qu’il ne voit pas mais que ses mains lui disent.

Publicités

3 commentaires to “J’ai aimé”

  1. Parce que toi, en Belgique ?, tu as déjà des pivoines…

  2. Alors ? j’attends des nouvelles, des dessins, des photos, de la musique…du Aude quoi !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :